中文 | English | Français | 日本語
Envoyer [A A]

La Chine va investir 900 milliards de dollars dans la Ceinture et la Route

French.china.org.cn | Mis à jour le 29. 05. 2015 | Mots clés : Chine,900 milliards de dollars,la Ceinture et la Route

Beijing dévoile son programme pour stimuler les échanges commerciaux de la Ceinture et de la Route en créant des couloirs économiques et en investissant près de 900 milliards de dollars (822 milliards d'euros) dans les pays situés sur la Route de la soie.

Afin de mieux relier l'Asie à l'Europe, le pays envisage de créer six couloirs économiques avec autant de pays situés le long de la route commerciale de la Ceinture et de la Route grâce à des fonds provenant de la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures et du Fonds de la Route de la soie, a déclaré le vice-Premier ministre chinois, Zhang Gaoli.

Selon Zhang, les couloirs suivront les itinéraires suivants : Chine-Mongolie-Russie, Pont terrestre eurasiatique, Chine-Asie centrale et occidentale, péninsule indo-chinoise, Chine-Brésil et Bangladesh-Chine-Inde-Myanmar.

Il a ajouté que de ces liens solides étaient un « phénomène en accord avec son temps et une préoccupation mondiale », lors d'un discours prononcé à l'occasion du « Sommet Asie-Europe (ASEM) - Dialogue industriel sur la connectivité » qui se tenait mercredi à Chongqing.

L'initiative sur le commerce et les réseaux d'infrastructures de la Ceinture et de la Route, proposée par la Chine, a reçu un accueil favorable dans toute l'Asie et l'Europe, d'après Zhang. Son succès est dans l'intérêt de toutes les parties impliquées, a-t-il déclaré.

En outre, la China Development Bank, l'une des banques stratégiques du pays, a annoncé son intention d'investir plus de 890 milliards de dollars dans environ 900 projets impliquant 60 pays, dans le cadre de ses efforts pour soutenir l'initiative, a rapporté jeudi le 21st Century Business Herald.

Le journal citait les propos du vice-président de la banque, Li Jiping, selon lesquels plus de 10 milliards de dollars avaient été alloués à des projets couvrant des domaines divers, dont le gaz, l'exploitation minière, l'électricité, les télécommunications, les infrastructures et l'agriculture.

Zhang a précisé que le terme « connectivité » ne désignait pas uniquement les infrastructures comme les routes, mais aussi les échanges entre personnes, la coordination des politiques et les flux de marchandises et de capitaux, ce qui stimulera considérablement la coopération entre l'Asie et l'Europe.

Alors qu'il soulignait l'importance des transports, de la communication et de l'énergie pour la connectivité, le vice-Premier ministre a déclaré que les pays devaient « consolider les fondements sociaux de la connectivité » en assurant l'ouverture de l'éducation, de l'emploi et des marchés touristiques.

L'événement de deux jours, qui se tenait dans la municipalité de Chongqing, a réuni des hauts fonctionnaires et des représentants d'entreprises des 53 pays membres et organisations internationales regroupés sous la bannière de l'ASEM.

Source: french.china.org.cn

Réagir à cet article

Votre commentaire
Pseudonyme
Anonyme
Les dernières réactions (0)

Les articles les plus lus